Il y a beaucoup de livres qui n'ont l'air d'avoir été édités que pour servir à asseoir les enfants sur des chaises trop basses.
Jean Martet

 
 

 

Nos sites préférés
Conditions de vente



Payer par carte bancaire

Ref. : 10294

LE PRINCE BONIFACIO. - LA DAME BLANCHE DE BADE. - LE PETIT HOMME ROUGE. - LE DÉMON DU LAC. - NOUVELLES PAR LOUIS ULBACH, DIT FERRAGUS. - DEUXIÈME ÉDITION SUR HOLLANDE. - VERS 1869 ?
ULBACH Louis, dit FERRAGUS.




Librairie Internationale. Rue de Grammont à Paris. J. Hetzel et A. Lacroix, Éditeurs. Sans Date. Vers (?) 1869

Ouvrage relié en demi chagrin marron à coins, dos à 5 nerfs, auteur et titre dorés, tranche supérieure dorée, couverture du brochage non conservée (petits frottements à la reliure dont deux coins),
in-8 de 19x13,2 cm environ,
pages des gardes imitation plumes de paon,
ex-libris "J. P. Vendroux", le haut fonctionnaire et homme politique français qui fut député de Saint-Pierre-et-Miquelon (1923-2002) ?,
mention de deuxième édition, exemplaire sur papier de Hollande non numéroté et non rogné (très petites marges),
conforme à l'exemplaire de la BNF,
bel exemplaire bien conservé (peu de rousseurs - petit défaut à la 1ère page de garde qui se détachait).


2 feuillets + 302 pages.


Jean-Baptiste Louis Ulbach, dit Ferragus, né le 7 mars 1822 à Troyes et mort le 16 avril 1889 à Paris, est un journaliste, romancier et dramaturge français.
Reçu de bonne heure chez Victor Hugo, il débute par un volume de poésies : Gloriana, 1844.
De 1844 à 1848 fait partie de la rédaction de L'Artiste et du Musée des familles.
En 1848, il devient rédacteur en chef du Propagateur de l'Aube où il s'écrit à lui-même sous le pseudonyme de Jacques Souffrant, ouvrier, une suite de lettres sur la politique générale.
Réunies ensuite dans un volume. Puis il publie les réponses à Jacques Souffrant. Il sera poursuivi pour une de ses lettres mais sera acquitté.
Il entre à la rédaction de La Revue de Paris, il en prend la direction en 1853.
Puis il collabore à un grand nombre de journaux et il est chargé du feuilleton dramatique à la création du Temps.
Il écrit beaucoup d'articles sous des pseudonymes dont Ferragus, sous lequel il connaît une grande notoriété comme écrivain satirique.
Louis Ulbach a écrit notamment : Philosophie maçonnique, 1853; L'homme aux louis d'or, 1854; M. et Mme Fernel, 1860; Mémoires d'un inconnu, 1864; etc.
Il a aussi abordé le théâtre avec drames et vaudevilles.
Sources : Vapereau, pages 1781-1782.



75.00  Euros (491.97 FF) Gestion des livres franco de port pour la France metropolitaine Franco de port pour la France métropolitaine.


Commander cet ouvrage


Découvrir nos autres nouveautés

© 2000-2001 La Bouquinerie du Vieux-Château 53000 Laval. Tous droits réservés.