On aime toujours un peu à sortir de soi, à voyager, quand on lit.
Marcel Proust

 
 

 

Nos sites préférés
Conditions de vente



Payer par carte bancaire

Ref. : 10295

MÉMOIRES D’UN ASSASSIN. - 1. - CYRILLE. - DÉDICACÉ PAR L’AUTEUR. - 2. - MAXIME. - PAR LOUIS ULBACH, DIT FERRAGUS. - DEUX ÉDITIONS ORIGINALES SUR HOLLANDE. - 1877.
ULBACH Louis, dit FERRAGUS.




Calmann Lévy, Éditeur. Ancienne Maison Michel Lévy Frères, Rue Auber et Boulevard des Italiens. A La Librairie Nouvelle, à Paris. 1877

Deux ouvrage reliés en demi chagrin marron à coins, dos à 5 nerfs, auteur et titres dorés, tranches supérieures dorées, couvertures des brochages non conservées (petits frottements aux reliures - coins usés voire éclatés surtout pour l'ouvrage "Maxime"), reliures signées David,
in-8 de 19x13,5 cm environ,
pages des gardes imitation plumes de paon,
ex-libris "J. P. Vendroux", le haut fonctionnaire et homme politique français qui fut député de Saint-Pierre-et-Miquelon (1923-2002) ?,
éditions originales non numérotées sur papier de Hollande non rognées (petites marges),
conforme aux exemplaires de la BNF,
envoi autographe signé de l'auteur Louis Ulbach pour l'ouvrage "Cyrille",
bel exemplaire bien conservé.


Nota : L'épisode qui suit et termine "Cyrille" a pour titre : "Maxime".



II feuillets + 424 pages (Cyrille) + II feuillets + 402 pages (Maxime).


Jean-Baptiste Louis Ulbach, dit Ferragus, né le 7 mars 1822 à Troyes et mort le 16 avril 1889 à Paris, est un journaliste, romancier et dramaturge français.
Reçu de bonne heure chez Victor Hugo, il débute par un volume de poésies : Gloriana, 1844.
De 1844 à 1848 fait partie de la rédaction de L'Artiste et du Musée des familles.
En 1848, il devient rédacteur en chef du Propagateur de l'Aube où il s'écrit à lui-même sous le pseudonyme de Jacques Souffrant, ouvrier, une suite de lettres sur la politique générale.
Réunies ensuite dans un volume. Puis il publie les réponses à Jacques Souffrant. Il sera poursuivi pour une de ses lettres mais sera acquitté.
Il entre à la rédaction de La Revue de Paris, il en prend la direction en 1853.
Puis il collabore à un grand nombre de journaux et il est chargé du feuilleton dramatique à la création du Temps.
Il écrit beaucoup d'articles sous des pseudonymes dont Ferragus, sous lequel il connaît une grande notoriété comme écrivain satirique.
Louis Ulbach a écrit notamment : Philosophie maçonnique, 1853; L'homme aux louis d'or, 1854; M. et Mme Fernel, 1860; Mémoires d'un inconnu, 1864; etc.
Il a aussi abordé le théâtre avec drames et vaudevilles.
Sources : Vapereau, pages 1781-1782.



150.00  Euros (983.94 FF) Gestion des livres franco de port pour la France metropolitaine Franco de port pour la France métropolitaine.


Commander cet ouvrage


Découvrir nos autres nouveautés

© 2000-2001 La Bouquinerie du Vieux-Château 53000 Laval. Tous droits réservés.